Menu Principal
TwitterFacebook Instagram
Inscrivez-vous à mon infolettre

par Josianne

Publié le Mar 10, 2014 sur Brunch | 0 Commentaires

Un Chef à l’érable – signé Laurent Godbout

Oh le plaisir que nous avons eu ce dimanche ensoleillé à l’occasion du lancement média de la cabane à sucre urbaine – un Chef à l’érable! C’est dans un décor rempli d’éléments traditionnels (raquettes en bois, sceau d’érable, bas de laine et compagnie) que vous attends une ambiance festive et éclatée, à la Scéna.

 

IMG_4596 640

 

C’est nul autre que Laurent Godbout qui est à la barre de cette cuisine, il n’en fallait pas plus pour me convaincre du succès de la chose! Le décor est très beau et on a envie d’y rester pour toute la journée!

Et comme vous pouvez le voir dans la 2e photo ci-dessous, l’effet cabane en pleine ville est drôlement bien réussi! On oublie carrément qu’on est en fait sur les quais du Vieux-Port de Montréal!

 

IMG_4595 640

 

chef 3 640

 

On y retrouve bien sûr les traditionnelles “oreilles de crisse”, servies en guise d’amuses bouches, plus “légertes” que j’aurais pensé. Le premier service est une soupe aux pois, avec une crème fraîche à l’érable et petit carré de lardon grillé, accompagnée d’un biscuit soda maison.

Nous avons beaucoup aimé la présentation – on nous apporte le bol et ses ingrédients, puis, on vient nous verser le bouillon dans notre assiette.

Le carré de lardon était un pur régal et la crème à l’érable, une très belle touche.

On nous a ensuite apporté des cretons maison de jambon et foie gras, à manger avec de bons petits pains grillés. Cretons et foie gras? Oh oui, un beau match, il faut l’avouer (on oublie un peu les cretons par contre, la saveur du foie gras prend agréablement le dessus)!

 

IMG_4597 640

 

Par la suite, on se partage une belle salade de Iceberg, sur laquelle sont déposés des œufs pochés et des oreilles de crisse, le tout arrosé d’une subtile vinaigrette au sirop d’érable. On crève l’œuf pour que le jaune se mélange à la vinaigrette (et on a ajouté un peu de sirop d’érable) – simple, mais savoureux.

Le prochain service est impressionnant – un vrai festin, les plats se succèdent sans fin!

Le boudin noir, servi avec du kale croustillant et confit de canard séché sur une purée de haricots blancs et une sauce à l’érable m’a beaucoup plu (je l’avoue, je suis une fan de boudin et… c’est rare que je n’aime pas!).

 

IMG_4598 640

En haut à droite, ma sœur jumelle, Mariève. En bas à gauche, je pose avec Laurent Godbout.

 

Le plat de choux de Bruxelles, chou fleur et joue de porc saupoudrée de sucre à la crème était un succès.

La joue de porc fondait dans la bouche, les choux de Bruxelles étaient savoureux (mais les choux fleurs ont été un peu boudés, et une partie est restée dans le plat).

La tartiflette à la courge, pomme de terre et cheddar était aussi très réussie, un plat réconfortant, mais sûrement pas très diététique, avec la belle et généreuse portion de fromage dessus, mais Oh combien savoureux!!

 

chef 2 640

 

À ce point-là, pas besoin de vous dire qu’on commençait à manquer de place! Mais comment résister à la tourtière gourmande, façon Laurent Godbout et champignons apprêtés dans une sauce poivre et cognac? Les petits champignons sur le dessus étaient succulents et j’aurais pris volontier plus de sauce. Qu’à cela ne tienne, on a toujours du sirop d’érable!

On nous amène finalement le dernier plat de résistance, un immense chaudron de jambon braisé au foin, avec jus à l’érable. La sauce est délicieuse et le jambon cuit à point, mais l’appétit commence à nous manquer!!

 

chef 640

 

Les desserts arrivent les uns après les autres à la table.

Sur une planche, on retrouve des S’mores décadents, à l’érable et au bacon. J’aimais bien le concept en arrivant, mais rendu à ce point, je n’ai pas pu en manger la moitié d’un, le goût du bacon me paraissait trop intense. Je suis par contre certaine que beaucoup s’en réjouiront!

Sur le plateau également nous étaient servis des cornets de tarte au sucre et framboises – qui semblent avoir été les préférés à notre table.

Un petit bol de beignets, déposés sur une crème légère à l’érable faisait aussi partie du service, de même que des churros trempés dans une sauce au chocolat décadente. Tout avait l’air délicieux, mais étant donné notre degré “anormalement” élevé de satiété, le tout était un peu trop lourd pour nous! On a par contre bien aimé la crème sous les beignets!

 

IMG_4599 640

 

Finalement, un bar à tire sur neige latté (oui oui, une neige de lait!) attendait les convives qui souhaitaient faire l’expérience complète de la cabane à sucre!

Bravo à Laurent Godbout pour ce menu impressionnant! À refaire pendant la saison (profitez-en dès le 14 mars jusqu’à la mi-avril), peut-être en soirée – on m’a promis une ambiance du soir remarquable!

60$ + taxes et services pour ce menu.

Vendredi soir, samedi pour le brunch ou le souper et dimanche pour le brunch. Vin rouge, blanc, rosé et bulles sont aussi disponibles!

 

Un Chef à l’Érable
scena.ca/evenements/un-chef-a-lerable/
514-503-9802
cheferable@scena.ca

Pavillon Jacques-Cartier, Quai Jacques-Cartier
(face à la place Jacques-Cartier),
Quais du Vieux-Port de Montréal

Poster une reponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.