Menu Principal
TwitterFacebook Instagram
Inscrivez-vous à mon infolettre

par Josianne

Publié le Déc 2, 2015 sur Soirées bénéfices | 0 Commentaires

La grande guignolée des médias 2015

 

La pauvreté à Montréal, c’est une réalité pour des milliers de familles. Les services d’aide alimentaires ont plus que jamais besoin de l’aide de tous, et c’est la raison d’être de La grande guignolée des médias.

Parce que la pauvreté s’étend et qu’elle touche désormais différents profils de gens et de familles, les services d’aide alimentaires crient à l’urgence. C’est le constat ressorti unanimement mercredi midi, alors que des experts et des observateurs étaient réunis pour une table ronde organisée au Marché Jean-Talon dans la cadre de la 15e édition de La grande guignolée des médias.

 

450 porte paroles

 

Pour l’occasion, les neuf portes-parole était rassemblés sur place et ont cuisiné des repas simples et créatifs préparés à base de denrée non périssables. Sous la direction des deux chefs, Stefano Baita et Bob le Chef, ces personnalités québécoise dont Virginie Coosa, March Hervieux, Philippe Laprise et plusieurs autres, ont enfilé leur tablier et cuisiné de bons plats dans la bonne humeur!

 

450 tabliers

450 puree

350 marc

 

« Si l’on nous garantissait que chaque Québécois jouirait d’un revenu minimum garanti, l’on disparaîtrait, a lancé Tommy Kulczyk de Jeunesse de Soleil. Toutefois, la réalité est bien différente. Année après année, l’on constate que les revenus stagnent et que les prix montent. Et l’on parle ici des coûts de produits de base, pas des articles de luxe. Par conséquent, les demandes alimentaires augmentent et confirment ainsi notre raison d’être. »

« Comment vous sentiriez-vous avec un frigo vide à Noël ou à n’importe quelle autre période de l’année?, a demandé Jonathan Rodrigue de Moisson Montréal. Sans les banques, ce serait la réalité pour plusieurs dizaines de milliers de familles. Si nos tablettes ne sont pas remplies, ces gens n’auront rien à manger. Certes, la situation globale doit changer. Par contre, en attendant, les banques alimentaires et des initiatives comme La grande guignolée des médias sont nécessaires, particulièrement cette année.

Une telle réalité s’avère troublante, estime Céline Bellot, professeure titulaire de l’École de travail social, de l’Université de Montréal. « 50% des besoins des gens sur l’aide sociale ne sont plus même couverts, car les prix des produits de base augmentent rapidement, indique-t-elle. Puisque l’état se retire et ne s’engage plus autant, l’aide alimentaire est essentielle. En plus de nourrir des familles, elles les aident à retrouver leur dignité et elles procurent des relations à des gens isolés. »

 

450 team bob

 

Plusieurs manières de donner généreusement
La collecte de rue de la 15e édition de La grande guignolée des médias se déroulera DEMAIN, jeudi le 3 décembre, de 6h à 10h et de 15h à 18h partout au Québec. Des milliers de bénévoles et des personnalités y accepteront les dons en argent et en denrées non périssables. Les points de collecte se trouvent à Lagrandeguignoleedesmedias.com.

De plus, jusqu’au 24 décembre, il sera possible d’offrir des denrées alimentaires non périssables dans les pharmacies du Groupe Jean Coutu, les supermarchés Maxi, Maxi & Cie, Provigo et Provigo Le Marché, et les bureaux et courtiers de la firme immobilière Via Capitale.

Les Québécois pourront aussi contribuer en recourant au réseau Ticketpro, au 1 866 908-9090 ou au 514 908-9090, de 9h à 22h tous les jours jusqu’au 24 décembre. Le 3 décembre, des bénévoles y prendront les appels dès 6h.

Enfin, les dons peuvent être effectués en ligne à Lagrandeguignoleedesmedias.com ou encore par la poste, en libellant un chèque au nom de La grande guignolée des médias, puis en le faisant parvenir à Jeunesse au Soleil, au 4251 St-Urbain, Montréal (Québec), H2W 1V6.

 

450 plats

 

À propos de La grande guignolée des médias
La grande guignolée des médias existe, sous sa forme actuelle, depuis 2001 et a récolté plus de 27 millions de dollars et des milliers de kilos de denrées. Chaque année, à l’approche des Fêtes, cette opération de solidarité rassemble les médias de partout au Québec autour d’une sollicitation s’étalant sur un mois et qui culmine lors d’une journée de collecte de rue. Ainsi, des milliers de professionnels des médias et de bénévoles s’unissent pour amasser des denrées non périssables et des dons en argent. La grande guignolée des médias aide les plus démunis en collaboration avec des dizaines d’organismes caritatifs locaux.

 

La grande guignolée des médias
lagrandeguignoleedesmedias.com

 

 

Poster une reponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.